Minoxidil homme

Au départ, un vasodilatateur, il était utilisé exclusivement comme médicament, en vue de traiter une hypertension artérielle.
Pendant les années 1980 “Upjohn Corporation” produit, un remède topique qui comprend 2% de minoxidil pour être utilisé comme traitement de lutte contre le chute des cheveux.
Il est aussi un dilatateur des vaisseaux sanguins. En application bi-quotidienne à 2%, après 6 à 12 mois de traitement, on remarque chez 30 à 40% des patients une repousse de cheveux considérable et satisfaisante.

L’action du minoxidil homme

L’action de ce produit se base au niveaux de la circulation du cuir chevelu, certaines études estiment que le minoxidil agirait aussi sur la division cellulaire.

Quel est le moment pour commencer le traitement

Le minoxidil est aussi un médicament intéressant à utiliser en rôle préventif, son action est très importante durant le début du “dégarnissement” du crâne ou de la zone frontale. Il n’est pas recommandé pour les patients, qui présentent déjà une calvitie stabilisée depuis longtemps.
Le minoxidil n’est pas prescrit non plus en cas d’examens préalables spécifiques anormaux.

Le prescription du minoxidil :

Les modalités de prescription varie bien sûr selon des patients, et dépend donc des examens obligatoires réalisés en vue de déterminer les éventuels soucis de santé qui peuvent engendrer le chute des cheveux. Le minoxidil homme est donc prescrit si le patient ne présente pas de contre-indications. Selon le traitement de minoxidil, le médecin ajuste les doses selon les premiers résultats obtenus, tous changements du traitement engendrent un examen médical. Les variations saisonnières qui favorisent la chute des cheveux sont connues, printemps et automne sont souvent des périodes clés. Ainsi lors de ces époques, la dose de minoxidil est accentuée. Il est recommandé de conserver une dose efficace dans les deux mois, qui précèdent également. Le médecin seul décide des baisses ou des augmentations du traitement.

Le minoxidil est-il dangereux ? :

Le produit minoxidil est utilisé par des millions de personnes, toujours sous prescription médicale délivrée par un médecin. Parfois le minoxidil homme provoque des troubles gênants qui se schématisent en démangeaisons transitoires du cuir chevelu, sur une inflammation de la peau par irritation, de l’eczéma allergique qui peut engendrer l’arrêt immédiat du traitement, plus rarement des démangeaisons sur tout le corps, l’apparition de rougeurs sur la peau, des troubles de la vision, une baisse de la libido, des maux de tête et sensations de vertiges.

Le minoxidil est déconseillé chez les personnes qui présentent une hypertension artérielle, et qui sont porteurs de migraines fréqentes, et pour les personnes qui ont des cardiovasculaires.

Quelle efficacité peut espérer les patients ?

Le minoxidil homme accentue la chute des cheveux, durant les quatres premières semaines de traitement, mais cela est une réaction normale, il s’agit de l’élimination des cheveux dits télogènes « cheveux morts ». Ensuite l’augmentation se met en route, surtout au niveau du diamètres des cheveux et ce, entre le 3e et 6e mois de traitement.

Le minoxidil pour les femmes ?

Certains études ont confirmé qu’il est tout-à-fait possible de prescrire le minoxidil pour les femmes qui présentent une chute d’origine androgénétique. On remarque que l’effet de repousse est plus important chez les femmes, les résultats sont satisfaisants surtout sur le cuir chevelus.

Après une durée de traitement entre 6 à 9 mois, les cheveux fins s’affichent déjà plus épais.